Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Météorites et Tectites

Publié par RM

Le monde merveilleux des Météorites !

Qui n’a jamais rêvé d’avoir un morceau d’étoile ou de comète dans la main ??

(Photo: crédit du Net)

(Photo: crédit du Net)

Une météorite est un corps solide naturel d'un système planétaire qui traverse l’atmosphère et atteint la surface de la Terre. Le corps rocheux ou ferreux n'ayant pas été complètement volatilisé lors de l'impact avec cette surface.

La traînée lumineuse produite par l'entrée dans l'atmosphère du météoroïde à des vitesses de l'ordre de dizaines de km/s s'appelle un météore qui est soit une étoile filante (petit météoroïde dont la combustion illumine le ciel la nuit), soit un bolide (gros météoroïde brillant assez pour être visible même le jour), ce météore lumineux s'éteignant à une altitude le plus souvent de 20 km et prenant le nom de météorite lorsque son ablation dans la troposphère n'est pas complète et qu'il atteint le sol en chute libre. La réaction de la météorite lors de son contact avec l'atmosphère, et ensuite éventuellement avec le sol, peut se traduire par un champ de dispersion.

Le chasseur de météorites distingue les « chutes », météorites qu'on a vu tomber sur Terre et qu'on a retrouvées peu après leur atterrissage, des « trouvailles », météorites découvertes par hasard sans que leur chute soit observée.

Bien sûr il peut arriver qu'un météore plus gros tombe sur terre et cela peut produire de gros dégâts ! Les météorites peuvent nous fasciner et aussi nous faire peur. C’est également l’une des hypothèses de la disparition des Dinosaures….

Météorites et Tectites
Météorites et Tectites

Quelques Météorites les plus connues...

Le Campo del Cielo est un groupe de météorites trouvées en Argentine. Couvrant une superficie de plusieurs dizaines de km², la zone d'impact (également nommée Campo del Cielo) est criblée d'une vingtaine de cratères créés par la fragmentation d'une même météorite il y a 4 à 5 000 ans. Ces cratères et ces fragments métalliques sont mentionnés depuis 1576, mais sont connus des habitants de la région depuis plus longtemps.

La masse totale des fragments récupérés dépassent 100 t, faisant du Campo del Cielo l'une des plus grosses météorites trouvées à la surface de la Terre. Le plus grand morceau, pesant 37 t, est la deuxième plus grosse météorite connue.

Météorite Sidérite Campo Del Cielo, Chaco & Santiago del Estero, Argentine.

Coordonées : 27° 38′ 00″ Sud 61° 42′ 00″ Ouest

Date : il y a 4 à 5 000 ans

Composition : 92,9 % Fe, 6,7 % Ni, 0,4 % Co

Météorites et Tectites
Météorites et Tectites
Pièce perso

Pièce perso

La Météorite de Sikhote-Aline est une météorite ferreuse qui tomba en 1947 sur la cordillère Sikhote-Aline en Sibérie orientale. Cette chute est unique dans l'histoire des météorites, compte tenu des 70 tonnes qui auraient survécu à son passage embrasé à travers l'atmosphère terrestre pour atteindre le sol.

Histoire :

Le 12 février 1947 vers 10 h 30, des témoins de la cordillère Sikhote-Aline en URSS observèrent un corps plus brillant que le Soleil en provenance du nord et descendant à un angle de 41°. Entrant dans l'atmosphère à une vitesse de 14 km/s, la météorite commença à se désintégrer. À une hauteur de 5,6 km, la plus importante masse semblait s'éclater avec violence. L'éclair vif et le choc assourdissant de la chute furent observables dans un rayon de 300 km autour du point d'impact. Une traînée de fumée, d'une longueur estimée de 32 km, resta dans le ciel pendant plusieurs heures.

Le spectacle est capté dans un tableau par P.J. Medvedev, un artiste soviétique qui ébauchait un croquis lors de la chute. Le 20 novembre 1957, une décennie après la météorite, l'Union soviétique émit un timbre avec cette image.

Météorite Siderite de Sikhote-Alin Mountains, Primorsky Krai, Far Eastern Federal District, Russie.

Coordonnées : 46°09′36″N 134°39′12″E Date: Le 12 février 1947 vers 10 h 30

Composition : 93 % Fe, 5,9 % Ni, 0,42 % Co, 0,46 % P, 0,28 % S

Météorites et Tectites
Météorites et Tectites
Météorites et Tectites
Météorites et Tectites
Météorites et Tectites
Météorites et Tectites
Météorites et Tectites
Pièce perso avec magnifique stries lors de sa rentrée dans notre atmosphère
Pièce perso avec magnifique stries lors de sa rentrée dans notre atmosphère

Pièce perso avec magnifique stries lors de sa rentrée dans notre atmosphère

La Brahin (ou Bragin, parfois Bragim), prononcé « Brahine », est une pallasite trouvée à proximité de la ville de Brahine.

Les deux premiers blocs de cette météorite, de 20 et 80 kg, furent découverts en 18101 par des cultivateurs de Kaporenki, un village du district de Brahine (région de Homiel, Biélorussie). Par la suite de nombreux autres fragments ont été récupérés dans une zone (champ de dispersion) d’environ 15 km de long sur 3 de large. En 2002 notamment, un bloc de 227 kg fut trouvé à 3 mètres de profondeur à l’extrémité nord du champ de dispersion. Le total des masses des différents fragments est sans doute supérieur à 1 050 kg (l’estimation officielle) car toutes les découvertes n’ont pas été déclarées. A contrario, divers blocs ont été volés ou perdus, notamment pendant la Seconde Guerre mondiale.

Brahin est une sidérolithe, c.-à-d. une météorite mixte métal-silicate. Elle a la structure typique d’une pallasite : des cristaux d’olivine (Mg,Fe)2SiO4 dispersés au sein d’une matrice de métal Fe-Ni. La composition chimique de l’olivine et du métal et la composition isotopique de l’oxygène placent Brahin parmi les pallasites du groupe principal.

Météorite Olivine Pallasite Brahin, district Graf Rakitsky, Biélorussie.

Coordonnées : 52 ° 30'N 30 ° 20'E

Date : trouvé en 1807

Composition : 37,18% en poids olivine métal: 91% Fe, 8,38% Ni des cristaux 36,5% de SiO 2; 13,7% de FeO; 43,2% de MgO; 0,3% MnO, 3,82% de P 2 O 5

(Photo: Jurvetson)
(Photo: Jurvetson)

(Photo: Jurvetson)

Pièce perso
Pièce perso

Pièce perso

Météorites d'Esquel

C'est une pallasite trouvée en 1951 dans la province de Chubut en Argentine. Il s’agit de la plus belle des météorites constituée d’une trame de fer et de nickel dans laquelle se détachent des grains d’olivine. En fait cette météorite provient d’un gros astéroïde différencié qui comme la Terre avait un noyau en fer. La pallasite provient de l’interface noyau-silicate, là où les silicates des couches profondes flottent dans la matrice de fer. Et Esquel est certainement la plus belle des pallasites.

En 1951 un fermier a découvert une météorite dans un emplacement inconnu près d'Esquel en creusant un trou pour un réservoir d'eau.

Coordonnées : 42°54′S 71°20′W

Date : entre 1927 et 1934

Composition : 8.5% Ni, 21.5 ppm Ga, 55.5 ppm Ge, 0.023 ppm Ir

Météorites et Tectites
Météorites et Tectites
Météorites et Tectites

La météorite Nantan est une météorite ferreuse.

La chute de la météorite pourrait avoir été observée dans 1516, mais il est difficile d'évaluer si cet événement est en lien avec les pièces qui ont été recouvrées en 1958.

L'explosion de la météorite pendant le passage dans l'atmosphère a dispersé les morceaux dans un champ de 28 kilomètres près de la ville de Nantan, Nandan, Guangxi (Chine). La météorite a porté le nom de la ville.

Les fragments n'ont pas été retrouvés avant les années 50 où ils ont été rassemblés pour la fonte de l'industrialisation du métal en Chine. Ils ont trouvé que le fer météorique contenait trop de nickel pour la fonte.

Météorite Iron Nickel Nantan de Guangxi, Chine.

Coordonées : 25°6′N 107°42′E

Date : 1516, trouvée en 1958.

Composition : Meteoric iron: 6.96% Nickel.

Météorites et Tectites
Météorites et Tectites
Météorites et Tectites
Pièce perso

Pièce perso

La météorite Canyon Diablo s'est écrasée sur Terre il y a environ entre 20 000 et 49 000 ans. L'impact a formé Meteor Crater en Arizona. La météorite est connue par ses fragments recueillis autour du cratère et à proximité du Canyon Diablo. C'est une météorite de fer, et plus précisément une octaédrite. Les fragments étaient utilisés par les Amérindiens. La récolte de ses différents fragments s'est organisée et intensifiée depuis les années 1800.

Météorite Siderite de Canyon Diablo, Arizona, USA.

Coordonnées : 35° 03′ 00″ Nord 111° 02′ 00″ Ouest 35° 03′ 00″ N 111° 02′ 00″ O

Date : entre 20 000 et 49 000 ans

Composition : 7,1 % Ni; 1 % C; 1 % S; 0,46 % Co; 0,26 % P; 320 ppm Ge; 80 ppm Ga; 1,9 ppm Ir

Météorites et Tectites
Météorites et Tectites
Météorites et Tectites
Météorites et Tectites
Météorites et Tectites
Météorites et Tectites
Météorites et Tectites

Gibeon Hoba est une météorite de fer tombée sur Terre en Namibie.

La météorite de Gibeon est constituée d'un alliage fer-nickel et contient également du cobalt et du phosphore. Sa structure cristalline est un exemple d'octaédrite.

La météorite s'est désintégré en de nombreux fragments avant son impact. Sa masse totale connue avant impact atteint 26 tonnes, ce qui en fait l'une des plus grosses météorites connues.

Le champ d'éparpillement des fragments de la météorite recouvre une zone elliptique de 275 km de long sur 100 km de large, en Namibie. La météorite tire son nom de la ville la plus proche, Gibeon.

Les fragments de la météorite sont connus depuis plusieurs siècles par les Namaquas, peuple de pasteurs d'Afrique australe, qui s'en servent pour construire des flèches et d'autres outils.

En 1836, le capitaine britannique J. E. Alexander en recueille quelques échantillons et les expédie à Londres. John Herschel les analyse et confirme leur origine extraterrestre.

Coordonnées : 27° 20′ 00″ Sud 18° 00′ 00″ Est

Date : Époque préhistorique

Composition : 91,8% Fe, 7,7% Ni, 0,5% Co, 0,04% P, 2,4 ppm Ir, 1,97 ppm Ga, 0,111 ppm Ge

Météorites et Tectites
(Photo: Hougaard Malan)

(Photo: Hougaard Malan)

Météorites et Tectites
Météorites et Tectites
Météorites et Tectites
Météorites et Tectites
(Photo: Dr. Paul Range)

(Photo: Dr. Paul Range)

Météorites du Maroc et du Sahara

Météorite Chondrite type H du sud du Maroc.

Composition : 15 à 25 %, densité de 3,4 à 3,6, chondrite à bronzite et olivine.

Météorites et Tectites
Météorites et Tectites
Météorites et Tectites
Pièce perso

Pièce perso

Météorite de Mars

Une météorite martienne est une météorite retrouvée sur la Terre dont l'origine est la planète Mars.

Ces météorites peuvent résulter notamment de la chute sur la Terre d'un résidu d'impact cosmique entre Mars et un autre corps céleste.

Les météorites martiennes sont extrêmement rares : la NASA n'en dénombre que 34 sur les presque 24 000 météorites répertoriées !

En 1983, il a été suggéré par Smith et al. que les météorites shergottites, nakhlites et chassignites (groupe SNC) proviennent de Mars. Selon les chercheurs, l'analyse par activation neutronique instrumentale et radiochimique des météorites de ce groupe montre des caractéristiques chimiques, isotopiques et pétrologiques compatibles avec les données martiennes. Les résultats sont confirmés quelques années plus tard par Treiman et al. à l'aide de méthodes similaires. À la fin de 1983, Bogard et al. ont montré que les concentrations de divers isotopes de gaz rares de certaines des shergottites (gaz de l'atmosphère martienne, piégé lors de l'impact qui a provoqué l'éjection de la météorite martienne) étaient compatibles avec les observations de l'atmosphère de Mars faites par les sondes Viking dans les années 1970.

En 2000, un article de Treiman, Gleason et Bogard donne un aperçu de tous les arguments utilisés pour conclure que les météorites SNC (dont 14 avaient été trouvés à l'époque) étaient de Mars. Ils ont écrit : « Il semble peu probable que les SNC ne soient pas de Mars. Si elles provenaient d'un autre corps planétaire, elles devraient être sensiblement identique à la planète Mars telle qu'elle est maintenant comprise. »

Les traces de rayons cosmiques dans les météorites indiquent qu'elles ne sont pas restées longtemps dans l'espace. Jusqu'ici, il ne semble pas y avoir de cratères suffisamment grand sur Mars pour avoir créé une source de météorite martiennes.

Météorites et Tectites
Météorites et Tectites
Météorites et Tectites
Météorites et Tectites
Météorites et Tectites

Météorite de Ramlat As Sahmah Oman des Émirats Arabes Unis.

une rareté peu connue!

Météorites et Tectites
Météorites et Tectites
Météorites et Tectites
Pièce perso

Pièce perso

Météorites et Tectites

Voici une petite vidéo très récente d'une météorite qui est tombée en Russie...

Météorites et Tectites

Les Tectites

A ne pas confondre avec des Météorites !

Les tectites sont des fragments de roches fondues et expulsées en dehors du cratère lors de l'impact d'une météorite. Ce sont les roches fondues de notre Terre.

On distingue 3 sortes de Tectites :

Tectite noire (commune)

Tectite du Vietnam (pièce perso)

Tectite du Vietnam (pièce perso)

Tectite jaune de Libye

Tectite jaune de Libye (pièce perso)

Tectite jaune de Libye (pièce perso)

Tectite verte de Moldavie appelée Moldavite

(la plus prisée et la plus rare)

Moldavite (pièce perso)
Moldavite (pièce perso)

Moldavite (pièce perso)

Les fulgurites (du latin fulgur signifiant foudre) ou "pierres de foudre" sont des morceaux de verre naturel amorphe (nommé lechatelierite par Alfred Lacroix) très fragiles, généralement en forme de tube quasi cylindrique, produits par les impacts de foudre sur une roche. Les premières fulgurites découvertes datent du XVIIe siècle.

Les plus connues proviennent de rencontres entre un éclair orageux et un sol sableux. Ce sont les plus impressionnantes et les moins rares, elles ont été trouvées en abondance dans le désert Libyque.

Météorites et Tectites
Météorites et Tectites
Météorites et Tectites
Météorites et Tectites
(Photos: Ken Smith)
(Photos: Ken Smith)

(Photos: Ken Smith)

A ne pas confondre aussi, ce que vous allez voir ci-dessous ne sont pas des Météorites, ce sont des nodules de Marcassites… Mais il est vrai que ce n’est pas évident de faire la différence !

Météorites et Tectites
Météorites et Tectites
Météorites et Tectites
Marcassite coupée en deux (pièce perso)

Marcassite coupée en deux (pièce perso)

Merci d'avoir visité!

Merci d'avoir visité!